septembre 23, 2020 jf.hartwig@optimize360.ch

5 règles pour bien choisir son cabinet d’Outplacement

Comment bien choisir un cabinet d’Outplacement ?

Vous venez d’être licencié, êtes demandeur d’emploi ? Vous cherchez une reconversion professionnelle ou êtes bénéficiaire d’un programme d’outplacement individuel ?

Plusieurs questions se posent pour bien choisir son cabinet d’outplacement.

Les cinq règles clés pour bien choisir son cabinet d’outplacement

1. Choisir une agence d’outplacement en interne ou choisir son propre cabinet ?

Vaut-il mieux prendre l’agence proposée par votre employeur ou choisir vous-même votre consultant en outplacement ?

 Même si ce n’est pas forcément formulé clairement, la plupart des départements Ressources Humaines comprennent et acceptent les demandes de suivi par des cabinets de conseil en-dehors de leurs partenaires habituels.

Lorsque vous devez quitter votre entreprise, vous pouvez avoir toutes sortes de raisons de choisir une structure externe, notamment :

  • Vous avez trouvé un cabinet spécialisé qui répond de manière plus fine et plus personnalisée à vos besoins individuels.
  • Vous éprouvez la nécessité de vous détacher complètement de votre employeur.
  • Même si les fuites restent exceptionnelles, vous n’êtes pas complètement à l’aise avec le respect de la confidentialité vis-à-vis de votre employeur.
  • Vous sentez que le moment est venu pour vous de reprendre les rennes de votre vie professionnelle.

La grande majorité des entreprises proposant aujourd’hui un plan d’actions en transition professionnelle, incluant une démarche d’outplacement, choisissent des structures de conseil en évolution professionnelle sérieuses et réputées.

Cependant, toutes les raisons mentionnées ci-dessus, y compris d’autres moins courantes, restent parfaitement valables. S’agissant de votre parcours professionnel et de votre évolution de carrière, suivez votre intuition et vos ressentis. N’hésitez pas à mettre la priorité sur vos besoins propres et à oser demander ce qui vous convient le mieux.

Cela peut également donner une occasion supplémentaire à votre employeur de démontrer que, même s’il n’est plus en mesure de continuer à bénéficier de vos compétences, il se préoccupe sincèrement de votre évolution professionnelle.

2. Grande structure classique ou cabinet exclusif et personnalisé ?

cabinet outplacement exclusif et personnalisé

Si vous cherchez une agence bénéficiant d’une solide réputation, vous pouvez opter pour une grande structure classique, telle que Morgan Philips par exemple.

Ce genre de grande agence internationale propose des approches généralistes éprouvées et a l’avantage d’être également active dans le recrutement.

Vous pouvez par conséquent avoir la chance, même si ce n’est pas si courant, que l’on vous propose directement des entretiens de recrutement si votre profil correspond.

Certains grands cabinets d’outplacement proposent également un environnement physique équipé en places de travail pour faciliter vos démarches administratives.

Cela a l’avantage de vous permettre de changer d’environnement et de maintenir un certain rythme en sortant de chez vous.

Utile et important à garder en tête dans cette période de transition de carrière, surtout si vous vous sentez perdu une fois que vous avez quitté votre entreprise.

Cependant, vu le développement du travail à domicile suite au Covid-19, cette prestation supplémentaire est de moins en moins recherchée.

D’un autre côté, si vous avez besoin d’un accompagnement personnalisé sur mesure, vous préférerez probablement un cabinet de conseil ou un consultant spécialisé.

Même s’il n’y a pas vraiment de règle, c’est en général le cas pour une recherche de postes plus spécifiques et exigeants. Ou encore si vous évoluez dans des secteurs d’activité pointus ou avez un nouveau projet professionnel.

3. Programme détaillé et à la carte

Que vous optiez pour un cabinet personnalisé ou pour une grande agence, demandez toujours un programme détaillé.

Cela vous donne une meilleure idée de ce qui vous convient et jusqu’à quel point vos attentes peuvent être remplies.

De manière générale, les programmes contiennent un bilan de compétences, une phase d’élaboration de votre projet en déterminant vos objectifs professionnels ainsi qu’un accompagnement dans la stratégie de recherche d’emploi.

Une structure d’outplacement classique vous propose en sus, une phase de démarche de réseau au moyen de quelques ateliers thématiques.

Leur programme mentionne en général également la possibilité de mise en relation professionnelle.

Il convient de vérifier ce dernier point. En effet, il peut être difficile à mettre en pratique, surtout dans le cas de restructurations impliquant un nombre élevé de licenciements. (Difficile de mettre en relation tout le monde).

Un programme transparent et adapté à chacun

Un cabinet d’outplacement spécialisé permet la plupart du temps d’adapter son programme à vos besoins spécifiques. Pas la peine, par exemple, de refaire tout un bilan de compétences si une simple mise à jour suffit.

Selon les cabinets et le consultant en accompagnement vous pouvez trouver des approches qui vous parlent plus ou moins.

Certains proposent d’approfondir la recherche de sens, de plaisir en plus du marketing de soi et d’une réflexion approfondie sur votre gestion de carrière.

Cela vous aide à mettre plus de chances de votre côté pour vous façonner un futur stimulant, enrichissant et réussir votre reclassement professionnel.

Quitter une entreprise provoque souvent une sortie de zone de confort, voire une fragilisation consciente ou non.

Envisager son outplacement de manière positive, comme un nouveau départ sur des bases assainies vous protège des baisses d’énergie et de moral.

Ces baisses d’énergie empiètent sur votre efficacité et votre performance à retrouver une situation stable.

Vous vivez tout le processus non seulement de manière plus plaisante, mais vous vous donnez plus de moyens pour trouver le poste idéal et le garder.

À Curriculum Vitae égaux, un candidat dynamique avec une bonne estime de soi aura naturellement plus de chances qu’une personne méfiante et sur la défensive.

Certains cabinets personnalisés vous proposent également un soutien jusque dans votre nouvelle prise de fonction. Utile pour assurer un bon départ. Bienvenu aussi lorsque vous voulez implémenter votre vision, vos valeurs sans froisser des parties prenantes ou des personnalités sous-jacentes.

4. La durée et le nombre de séances

 La durée et le nombre de séances proposées peuvent être assez variables. A nouveau, pouvoir choisir à la carte semble être idéal.

Attention cependant à ne pas tomber dans le piège de la peur. En effet, vouloir retrouver un travail au plus vite semble être bien naturel dans une situation pouvant devenir précarisante.

Essayez pourtant de tenir compte de l’impact émotionnel négatif que la situation a sur vous. Si vous avez du mal à bien dormir, vous sentez irritable plus facilement que d’habitude ou encore fatigué et démotivé, c’est probablement un signe d’inquiétude (peur) sous-jacente.

Ne pas en tenir compte peut vous précipiter dans une recherche d’emploi à tout prix et vous risquez de vous retrouver dans une situation pire que celle d’avant.

Vouloir aller trop vite n’est pas forcément mieux pour trouver une situation stable et bien adaptée à vous. Et ce serait dommage de recommencer tout le processus quelques mois, voire un an après.

Un accompagnement d’un an avec une séance par mois (12 séances) n’aura probablement pas le même effet qu’un suivi sur six mois avec une séance par semaine (24 séances). A vous de voir ce qui vous convient le mieux.

Demandez également à votre coach quelle est sa disponibilité personnelle. Est-il en mesure de vous recevoir à une fréquence correcte ou est-il débordé et ne pourra vous voir qu’une fois toutes les six semaines ?

De même, 24 séances selon un programme établi par avance et non modifiable peut sembler une perte de temps (et d’argent), par rapport à un même nombre de séances utilisables également en soutien de nouvelle prise de fonction et en optimisation de compétences personnelles.

5. Le feeling

 Finalement, ce que vous ressentez par rapport à votre consultant est d’autant plus fondamental que vous allez être amené à le voir régulièrement.

 Rencontrez au minimum deux, idéalement trois professionnels en accompagnement de transition professionnelle, afin de vérifier votre ressenti vis-à-vis d’eux.

Soyez particulièrement attentif à votre état intérieur. Est-ce que vous vous sentez bien ? A l’aise ? Compris ? Soutenu ? Avez-vous du plaisir à le voir ?

Faites également attention à ne pas laisser les sentiments prendre le dessus sur le programme et les prestations, qui doivent vous convenir !

En conclusion, si vous avez la chance de pouvoir bénéficier d’un accompagnement sur mesure, profitez-en un maximum, c’est en général un tremplin vers une vie professionnelle encore meilleure.

 

le feeling en outplacement